Votons pour l’Équipe Ensemble au CTC en 2021

Bâtissons l’avenir

À l’occasion de l’anniversaire de la pandémie, les travailleurs méritent reconnaissanceBeaucoup d’entre nous se souviennent où ils étaient et ce qu’ils faisaient lorsque l’Organisation mondiale de la santé a déclaré la pandémie de COVID-19, le 11 mars 2020.

La pandémie a été tragique pour le Canada. Nous avons perdu trop de vies à cause de ce virus, trop de décès évitables, en particulier parmi les personnes âgées vulnérables en soins de longue durée, les travailleurs qui s’occupent d’elles et d’autres travailleurs jugés essentiels, mais pas suffisamment protégés.

Le jour de l’anniversaire de la pandémie, nous reconnaissons son iniquité, le fait que trop de ces personnes qu’on salue comme des héros travaillent pour un salaire de misère, sans bénéficier de congés de maladie payés ni de la protection qu’offre la représentation syndicale. Nous reconnaissons que des pertes d’emplois sans précédent ont dévasté des travailleurs, des familles, des industries et des entreprises familiales. Pourtant, les entreprises récompensent encore la cupidité en versant des primes à leurs cadres supérieurs pour avoir engrangé des profits gigantesques tout en diminuant la prime pandémie de ceux qui en ont le plus besoin.

Nous reconnaissons que les travailleurs de première ligne et ceux qui occupent les emplois essentiels qui ont permis à notre société de fonctionner ont tendance à être des femmes, des travailleurs racisés et des jeunes. Ils sont vendeurs au détail, préposés aux services de soutien à la personne, travailleurs de la santé, agents de sécurité, travailleurs de l’industrie alimentaire et agricole, chauffeurs d’autobus, livreurs, éducateurs en services de garde, etc. Dans ces rôles d’interaction avec le public, ces personnes courent un risque plus élevé d’exposition à la COVID-19, un autre aspect inégal et injuste de la pandémie.

Les travailleurs et les syndicats ont mené la charge pour aider tous les travailleurs pendant la crise, en poussant les gouvernements à offrir des mesures de soutien (et en plaidant avec succès pour l’amélioration de ces mesures) pour les personnes qui ont subi une perte de revenu soudaine, soit parce qu’elles avaient perdu leur emploi ou que leur horaire de travail avait été réduit, sans espoir de retour à la normale à court terme.

En tant que travailleurs et fiers membres du mouvement syndical, nous avons l’intention de bâtir un avenir meilleur. Nous allons exercer des pressions pour construire un avenir plus inclusif et plus juste, qui améliore les conditions de vie gens, qui paie des salaires décents, qui réduit les inégalités et qui met fin au racisme. Nous nous engageons à bâtir un avenir sain et sécuritaire.

Ensemble, construisons l’avenir !