Votons pour l’Équipe Ensemble au CTC en 2020

Bâtissons l’avenir

Lily Chang

Dirigeante d'unité, section locale 79 du SCFP
Membre de l'exécutif du Conseil du travail de Toronto et de la région de York

Lily Chang raconte fièrement qu’elle a été « fabriquée » à Taïwan », car c’est là qu’elle est née, ses parents ayant fui la Chine pendant la guerre civile de la fin des années 1940. Le père de Lily s’est installé à Saskatoon à son arrivée au Canada. Le reste de la famille l’a rejoint peu de temps après, avant de déménager à Toronto. Très jeune, Lily a fait siennes des valeurs telles l’équité et le travail acharné. Elle excellait à l’école et dans les sports. Elle a fait ses études secondaires à Scarborough, puis s’est inscrite en psychologie à l’Université de Toronto.

Alors qu’elle travaillait au collège Seneca, on lui a refusé une promotion. Se sentant injustement traitée, elle a déposé un grief. Rapidement, elle a pris conscience qu’elle possédait les compétences requises pour prendre la défense des autres. Elle est donc devenue déléguée syndicale dans sa section locale du SEFPO.

Lily est ensuite devenue travailleuse sociale à l’ancienne municipalité du Grand Toronto en 1989. Sur le terrain, elle a constaté les répercussions des inégalités sur les familles qu’elle soutenait. Rapidement, elle est devenue déléguée syndicale dans sa nouvelle section locale, la section locale 79 du SCFP. À ce titre, elle a bâti des ponts et mobilisé les membres de toute la division des services sociaux. Elle s’est attaquée au grand écart salarial existant entre les travailleurs sociaux torontois et ceux de la province. Plus tard, elle s’est battue pour l’harmonisation des salaires et l’équité salariale dans la ville fusionnée de Toronto.

Ces efforts lui ont valu beaucoup de respect au sein du syndicat. En 2005, Lily, qui a toujours eu une facilité avec les chiffres, a été élue trésorière de la section locale 79 du SCFP qui vivait des difficultés financières. Pour y remédier, Lily a utilisé ses compétences en résolution de problèmes. Grâce à son approche prudente mais stratégique des finances, elle a rapidement rétabli la stabilité financière de la section locale. Au cours de ses 13 années au poste de trésorière, Lily a supervisé la revitalisation de la caisse de grève, instauré de solides pratiques financières et dirigé une refonte informatique impliquant un nouveau site Web et un nouveau portail pour les membres. Tout en gérant le personnel, ainsi que les contrats de service et d’entretien, elle a piloté l’acquisition de l’immeuble de la section locale au centre-ville de Toronto, assurant ainsi la prospérité financière du syndicat.

Tout au long de son implication syndicale, Lily a pris soin de ses deux enfants; l’un travaille maintenant en génie électrique et l’autre comme recherchiste dans le mouvement syndical. Même si elle était mère célibataire, elle a trouvé le temps de s’impliquer dans les établissements scolaires fréquentés par ses enfants : elle a présidé le conseil d’administration de leur garderie et de leur école primaire. En même temps, elle menait la charge pour obtenir de meilleurs avantages sociaux pour le personnel de la garderie et revitaliser l’aire de jeux.

Lily siège au conseil d’administration du Conseil du travail de Toronto et de la région de York. Elle y préside le comité municipal et est la répondante de l’exécutif auprès du comité des femmes. Dans ce rôle, elle a travaillé de concert avec tous les syndicats pour organiser les élections municipales et scolaires.

Elle est encore une dirigeante élue au sein de la section locale 79, où elle concentre ses efforts à la défense des intérêts des membres et au règlement des griefs. Elle est actuellement impliquée dans une intense ronde de négociations avec l’employeur.

Lily a récemment terminé un mandat de sept ans en tant que représentante du milieu syndical au conseil d’administration de Centraide du Grand Toronto, en pleine période de fusion et de transition vers un modèle d’agence communautaire à impact social.